Parcs d'activités

C’est en créant les conditions favorables à l’implantation de nouvelles activités sur son territoire que Reims Métropole entend dynamiser l’économie et l’emploi. Si chaque site a sa spécificité, ses atouts et son identité, tous s’inscrivent cependant dans une conception environnementale du parc d’activités de demain.

Actipôle La Neuvillette

100 ha - 222 établissements - 2 600 salariés

L'Actipôle La Neuvillette héberge des activités commerciales, industrielles et artisanales.

Ce parc se trouve au nord de Reims, en limite de liaison rapide qui relie la RN51 et l'autoroute A34 aux autoroutes A26 et A4.

Distripôle Nord-Est

250 ha - 125 établissements - 1 222 salariés

Ce parc, entièrement commercialisée, se situe à l'entrée nord-est de Reims à proximité de la liaison rapide qui relie l'autoroute A34.

Ecoparc Reims Sud

520 ha - 580 établissements - 10 800 salariés Activités tertiaires, de recherche, d’enseignement supérieur et industrielles

L’Ecoparc se compose sur Reims des sites
- Farman - Pompelle - Croix-Blandin

Une extension est à l’étude sur les communes de Cernay-les-Reims et de St Léonard.  

Le Port-Sec

60 ha - 63 établissements, 1 230 salariés

Activités industrielles, artisanales et commerciales. 

Murigny Sud

30 ha - 48 établissements, 313 salariés

Activités commerciales et artisanales.

Parc Colbert

91 ha - 73 établissements, 6 720 salariés

Activités tertiaires, artisanales et de production 

La Husselle

A Bétheny, le Parc de la Husselle propose à des artisans une dizaine de lots sur 5 ha, commercialisés entre 39 et 50 € HT le m² pour un potentiel final de 100 emplois. Il faut dire que ce parc d'activités bénéficie d’une excellente situation géographique à proximité de l’A26, d’une voie express et des transports en commun.

La Malle

A Saint-Brice-Courcelles, le parc d’activités de la Malle vise quant à lui des artisans certes, mais aussi de petites industries et des sociétés de services qui seraient accueillis sur une surface de près de 18 ha et pour un prix ajusté (32 à 36 € HT le m²). Le potentiel, en termes d’emplois, s’élève à 500.  

Pierre de Coubertin

Enfin, le parc d'activités Pierre de Coubertin à Cormontreuil a une vocation médico-sociale affirmée. Il accueille déjà les Papillons Blancs (foyer pour autistes), l’Eveil (institut médico-éducatif et établissement et services d’aides par le travail), ou le CREF (centre de recherche, d’études et de formation, pour publics en difficultés). Et d’autres projets sont en cours : l’installation d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes et d’une clinique pour les opérés du coeur. Au total, le parc propose près de 20 ha, commercialisés à partir de 60 € HT le m² et devrait générer 500 empolis.