La Coulée verte

Trait d'union entre l'est et l'ouest de la ville, la coulée verte qui évolue entre la Vesle et le canal est un espace dédiée aux pratiques sportives, à la promenade, aux animations. Depuis deux ans de nouveaux aménagements ont été mis en place. Petit tour des nouveautés.

De nouveaux aménagements

Aménagement de 4,7 nouveaux kilomètres de berges sud du canal, extension de l’éclairage public dans le secteur de la Cerisaie, mise en forme du parc de la Roseraie : les derniers équipements de la Coulée verte créés depuis deux ans entre Saint-Brice-Courcelles et Sillery seront inaugurés officiellement le week-end des 25 et 26 juin.

Et le travail continue, priorité étant donnée au développement des cheminements le long des deux cours d’eau, de manière à constituer des circuits attractifs pour les habitants et les touristes. 4,7 km de berges sud du canal viennent ainsi d’être aménagés, du pont de Saint-Léonard jusqu’au port de Sillery. Le réseau sera étendu en 2016 par des travaux dans les secteurs de la Malle à Saint-Brice-Courcelles, du Moulin de l’Archevêque vers Tinqueux, du Bois d’Amour à Reims, et dans le futur parc Saint-Charles, avec dans certains cas la création de nouvelles passerelles. D’autres liaisons sont prévues à Taissy entre canal et Vesle, avec prolongement jusqu’au Fort de la Pompelle.

Un parc après l'autre :

De nouveaux parcs ont ouvert au public (la Cerisaie en 2013, les Grenouilles vertes il y a deux ans, la Roseraie en 2015) et la dynamique se poursuit. Le parc Beauregard va être mis en chantier et le parc des Châtillons s’enrichir d’une forêt urbaine. Des friches vont être également aménagées en espaces de détente et de loisirs, dans une ambiance naturelle : au parc Saint-Charles, au parc du Bois d’Amour et au parc Nature de Sillery.

La fréquentation de la Coulée verte augmentant au fur et à mesure que la population en découvre toutes les ressources, de nouveaux besoins se font jour et sont pris en compte, comme l’implantation de sanitaires et de bornes à eau supplémentaires, ainsi que le renforcement des animations.

Reims au fil de l'eau

Pénétrant au coeur même de la Ville, la Coulée Verte est un espace non-urbanisé bordant la Vesle et le canal. Formée d’une bande de 650 hectares d’un seul tenant, elle représente un potentiel urbain, paysager et environnemental indéniable. Apte à fédérer les habitants autour de nouveaux lieux de détente et de loisirs, elle constitue à ce titre un atout exceptionnel pour l’agglomération rémoise.

La Coulée Verte aujourd’hui
Il est utile de considérer le potentiel que constitue la “redécouverte” du territoire de la Coulée Verte. Lien Nord-Sud qu’il s’agit de pérenniser, espace de loisirs en devenir mais, surtout, formidable outil de revitalisation urbaine. En effet, cette “ouverture” agit de façon providentielle dans le paysage de l’agglomération qui semblait à cet égard relativement contraint. Les objectifs du projet d’aménagement sont donc multiples... et ambitieux.

Créer un lien par la traversée du canal et de l’autoroute
Reliant agglomération et territoires ruraux, le canal est un élément important par sa fonction économique pour les deux zones industrielles situées au nord et au sud de Reims. Cette fonction lui sera conservée. Pourtant, les tracés fluvial et autoroutier constituent également une rupture offrant peu de moyens de franchissement. La création de passerelles est donc prévue. Enjambant le canal et l’autoroute, elles faciliteront la desserte des quartiers alentour. La cohérence de l’ensemble sera renforcée par l’aménagement des berges du canal et de la Vesle.

Renforcer un potentiel paysager et améliorer le cadre de vie

Il s’agit d’améliorer le cadre de vie par la création de nouveaux lieux de détente en augmentant les surfaces d’espaces verts ouverts au public. Ces suggestions viseront à maintenir l’équilibre économique et écologique entre les zones fonctionnelles existantes (maraîchères et horticoles) et celles dédiées aux activités de “plein air”. Cette dimension de qualité de vie sera appuyée par la présence de grands équipements sportifs et culturels (existants ou à venir) ainsi que par le développement d’espaces verts de proximité.

Assurer la cohérence du projet
La réussite de la démarche d’aménagement urbain sera assurée par la mise en cohérence (circulation, usage, esthétique...) de l’ensemble ainsi constitué. Des liaisons douces pour piétons et cycles devront être aménagées entre les divers espaces permettant de nouveaux circuits de promenades. De grands équipements publics compléteront l’animation de ce vaste espace de loisirs et de détente. Voir le programme du projet.

Un espace de respiration et de loisirs

La Coulée verte n’a pas seulement vocation à devenir un espace de respiration et de loisirs. Au fur et à mesure de la création de multiples points d’attraction et de passage entre les rives de la Vesle et du canal, elle va s’affirmer comme un trait d’union, un instrument  d’homogénéisation et de réunification de la ville qui va permettre de dépasser les coupures physiques.

D’une part grâce à sa connexion avec les Promenades, elles-mêmes valorisées dans le cadre de la “Méridienne verte”, sorte de grand axe végétal qui traversera l’agglomération du nord au sud, en passant par le quartier rénové et piétonnisé du Boulingrin.

La valeur de la Coulée Verte doit s’apprécier aussi sous l’angle écologique. Les espaces verts qui la constituent sont déjà spontanément des réservoirs de biodiversité où la faune et la flore trouvent les habitats naturels propices à leur maintien sur place.

Quatre passerelles sur la coulée verte

Des passerelles piétons/vélos pour relier les bords du canal à la coulée verte ont été installées.

  • Passerelle Beauregard à Reims : Elle se situe entre le pont de Venise et la rue Clovis Chezel (plus proche du pont de Venise). On peut y accéder par ces deux rues.
  •  Passerelle Bains douches secteur trois rivières : Elle se situe en bout de la presque île au niveau des bains douches. On y accède par le chemin le long du canal menant aux anciens bains douches ou par le cheminement piéton situé avant le pont de la rue René de Bovis.
  • Passerelle secteur Trois Rivières : Elle se situe en bout du chemin menant aux anciens bains douches. On y accède par le chemin le long du canal menant aux anciens bains douches.