Reims Métropole et la Ville de Reims remportent un Décibel d’Or

pour leur politique globale de recherche d’actions convergentes d’amélioration de l’environnement sonore et de la qualité de l’air.

Type d'évènement

Développement Durable

Date

Description

Une nouvelle distinction pour la ville de Reims et Reims Métropole après la Marianne d’or du développement durable ou encore le label « villes respirables en 5 ans », obtenus en 2015 ! Créé en 1991 par le Conseil National du Bruit (CNB), le concours du Décibel d’Or récompense les actions remarquables en matière d’amélioration de l’environnement sonore. Initié depuis de nombreuses années par le plan de prévention du bruit, l’engagement  de la ville de Reims et de Reims Métropole vise la réduction du bruit routier à l’échelle de leur territoire et la prévention des conflits de voisinage.


Réduction de l'impact sonore des infrastructures routières
Situées au carrefour de trois autoroutes, la ville de Reims et Reims Métropole se sont saisies de la question de la réduction du bruit routier et ont mis en place différentes solutions. La Ville teste par exemple un revêtement acoustique sur différents tronçons de voirie en centre-ville.
 
De son côté, l’agglomération entreprend, avec le soutien de l’ADEME, une action d’envergure destinée à protéger 500 logements au total. Le montant de l'opération est estimé à 4,3 millions d'euros avec une participation de Reims Métropole de l’ordre de 500 000 euros. À ce jour, plus de 200 audits ont été réalisés et une trentaine de chantiers sont programmés pour la fin de l'année 2016. Outre l’aspect acoustique, ce programme concourt au maintien du tissu économique local.

Médiation dans les conflits de bruits de voisinage
L’attention particulière à la prévention et la gestion des conflits liés au bruit s’illustre aussi par l’investissement sur le terrain du personnel du Service Communal d'Hygiène et de Santé et de la Police Municipale de la ville de Reims. Ces équipes constituent le pivot de la médiation lors des conflits d’usage et de voisinage. En 2015, plus de 350 actions de prévention ont été réalisées sur les risques liés aux nuisances sonores.

Faire converger les mesures sur le bruit et l'air
À l’échelle de leur territoire, la ville de Reims et Reims Métropole recherchent des actions convergentes sur la gestion du bruit et la qualité de l'air. Elles envisagent l’apaisement de l’hyper-centre. La diminution locale des émissions de polluants et de bruit se ferait notamment par le contrôle des flux et la restriction de certaines motorisations de poids lourds sur le dernier kilomètre des livraisons en centre-ville. En 2015, ces deux collectivités ont été désignées lauréates de l'appel à projet « villes respirables en 5 ans » qui vise à faire émerger des territoires laboratoires volontaires pour mettre en œuvre des actions innovantes.