Eau du robinet : succès de la chasse aux pesticides !

Reims et son agglomération font partie des bons élèves de l’enquête sur la qualité de l’eau du robinet publiée aujourd’hui par UFC Que choisir.

Type d'évènement

Vie Communautaire

Date

Description

Les pesticides sont éliminés par filtration sur charbon actif grâce à une unité de traitement performante. Les quatre dernières communes raccordées au réseau de l’agglomération rémoise ont ainsi atteint le niveau d’eau de bonne qualité dans le dernier bilan de l’Agence régionale de santé (ARS) accessible à tous les habitants via le site internet eau.grandreims.fr.

L’Unité de Traitement des Eaux de Couraux (UTEC), mise en service en octobre 2012, a permis d’éliminer les traces de pesticides afin de délivrer une meilleure eau aux habitants de l’agglomération. Durant les essais, des mesures ont été faites sur plus de 300 éléments pesticides différents. En sortie de l’ouvrage, les résultats se trouvent en dessous des seuils de détection. Les quatre dernières communes raccordées en 2015 au réseau de l’agglomération bénéficient désormais de cette eau de bonne qualité : Puisieulx, Sillery, Prunay, Taissy. Exit les résidus de produits phytosanitaires encore relevés par l’ARS en 2014 !

Action ciblée sur un champ captant prioritaire
L'alimentation en eau potable de l’agglomération rémoise est basée sur l'exploitation de quatre champs captants (Couraux, Fléchambault, Auménancourt, Avaux). La capacité totale de production des sites est de 100 000 m3/jour. Des suivis analytiques ayant mis en évidence une contamination par les produits phytosanitaires dans le champ captant de Couraux (10 puits de 30 m de profondeur), Reims Métropole (devenue communauté urbaine du Grand Reims au 1er janvier 2017) y a concentré son action !
Grâce à une unité de traitement implantée dans un bâtiment HQE, les pesticides sont éliminés par filtration sur charbon actif en grains sur filtres gravitaires (sans ajout de produit de traitement). L’eau subit également une désinfection au chlore gazeux. L’UTEC a pour fonction d’éliminer les pesticides de l’eau, sans modifier son équilibre minéral.

Politique volontariste sur la préservation des ressources
A Reims, la politique de préservation de la ressource en eau est au centre des préoccupations depuis toujours. Plus de 300 analyses sont réalisées chaque année et près de 600 paramètres sont analysés sur le réseau de distribution géré en régie communautaire. Trois animateurs mènent des actions préventives tout au long de l’année pour préserver les champs captants. A noter que la collectivité a choisi de mettre en pratique, dès 2012, dans ses espaces verts la réglementation « 0 phyto » (applicable au 1er janvier 2017).